Sport

SportSport

Le sport, c’est faire des efforts domestiques inutiles
Comme on ne peut pas séparer le bien du mal
Les efforts domestique inutiles comme le sport font du bien
tmpx

Wiki

Le sport est un ensemble d’exercices physiques se pratiquant sous forme de jeux individuels ou collectifs pouvant donner lieu à des compétitions. Le sport est un phénomène presque universel dans le temps et dans l’espace humain. La Grèce antique, la Rome antique, Byzance, l’Occident médiéval puis moderne, mais aussi l’Amérique précolombienne ou l’Asie, sont tous marqués par l’importance du sport. Certaines périodes sont surtout marquées par des interdits.

Définitions

Selon l’interprétation large de la notion, le sport est un phénomène universel dans le temps et dans l’espace humain, et, pour reprendre une maxime byzantine, « les peuples sans sport sont des peuples tristes ». Nombre de phénomènes qui paraissent récents, accompagnent en fait l’histoire du sport depuis l’origine : du professionnalisme au dopage, des supporters aux problèmes d’arbitrage.

La Grèce, Rome, Byzance, l’Occident médiéval puis moderne, mais aussi l’Amérique précolombienne ou l’Asie, donnent tous une importance au sportifs.

Certaines périodes sont surtout marquées par des interdits concernant le sport, comme c’est le cas en Grande-Bretagne du Moyen Âge à l’époque Moderne.

Interrogée sur la question, la Justice anglaise tranche ainsi en 1748 que le cricket n’est pas un jeu illégal.

Ce sport, comme tous les autres, figurait en effet sur des édits royaux d’interdiction régulièrement publiés par les monarques britanniques du XIe au XVe siècle. En 1477, la pratique d’un « jeu interdit » est ainsi passible de trois ans de prison.

Malgré l’interdit, la pratique perdure, nécessitant un rappel quasi permanent à la règle.

La pratique du jeu est l’une des pierres d’angle de l’éducation humaniste du XVIe siècle. Les Anciens mettaient déjà sur le même plan éducation physique et intellectuelle. Pythagore était un brillant philosophe qui fut également champion de lutte puis entraîneur du grand champion Milon de Crotone.

La Renaissance redécouvre les vertus éducatives du sport et, de Montaigne à Rabelais en passant par Girolamo Mercuriale, tous les auteurs à la base du mouvement humaniste intègrent le sport dans l’éducation (relire par exemple Gargantua).

Chaque époque a eu son sa discipline reine.

L’Antiquité fut ainsi l’âge d’or de la course de chars. Pendant plus d’un millénaire, les auriges, cochers des chars de course, étaient des « stars » adulées par les foules dans tout l’Empire romain.

Le tournoi, qui consiste à livrer une véritable bataille de chevaliers, mais « sans haine », fut l’activité à la mode en Occident entre le XIe et le XIIIe siècle (il ne faut pas confondre le tournoi et la joute équestre, version très allégée du tournoi).

La violence du tournoi cause sa perte, d’autant que le jeu de paume s’impose dès le XIIIe siècle et jusqu’au XVIIe siècle comme le sport roi en Occident.

Ce jeu de raquettes embrase Paris, la France puis le reste du monde occidental.

Le XVIIIe siècle voit le déclin du jeu de paume et l’arrivée, ou plutôt le retour, des courses hippiques qui s’imposent comme le sport roi des XVIIIe et XIXe siècles.

Texte Wikipedia

Cart Content:

0 items - 0,00

Afficher tous les 10 résultats

Products 1 - 10 from 10. Products on page